in , ,

Le fléau des animaux errants à Djibouti

Vous les voyez partout, que ce soit en ville dans les quartiers chics ou populaires, animés ou désert. Je parle évidement des animaux errants (mettons les tous dans le même panier). Il s’agira des chèvres, moutons, chats et chiens dont le nombre à une autre époque ne dérangerait personne mais en 2022 est-il normal de s’arrêter en pleine ville pour laisser passer des animaux qui n’ont leur place que dans des fermes.

Une multiplication non contrôlée

Par notre culture nomade, nous sommes habitués à vivre avec nos amis les bêtes et ceux de tout temps, peut-être est-ce pourquoi la vue de ces animaux ne semble pas nous importuner à bien des égards. Toutefois, force est de constater la multiplication non contrôlée de ces bêtes n’est pas sans créer des soucis en termes de salubrités et peut être dans le pire des cas entrer dans la chaine alimentaire de la population et peuvent dans certains cas se retrouver sur votre table. Parce qu’il est clair que la plupart des chèvres et des moutons que vous voyez gambader joyeusement dans nos rues ne sont pas nourris aux herbes mais bien au carton et aux sachets qui traînent partout en ville.

Une nécessaire gestion

De nos jours, il est de plus en plus flagrant que le nombre de ces animaux errants ne cesse d’augmenter, vous ne pouvez plus prendre une rue sans croiser un groupe de chèvres ou de moutons en train de fouiller dans les poubelles en pleine rue. Depuis plusieurs années, ce sont plus la population de chiens errants qui plus qu’explosé, on ne compte plus les cadavres de chiots écrasés sur nos routes ainsi que les “meutes” de chiens qui se baladent dans nos quartiers. Il apparait de plus en plus urgent de tenir un compte effectif du nombre de chiens errants dans nos rues sans oublier les étrangers qui arrivent et ne repartent pas avec leur animaux domestiques. Une politique de castration et la création d’une institution chargée de la capture de ces bêtes ne pourrait que rendre notre capitale encore plus belle et sûre.

Une Djibouti 100% sans animaux errants

Notre belle capitale a pour ambition de se hisser au-dessus des capitales de la région. Avec les atouts que nous avons, il est clair que cet objectif est plus qu’atteignable. Mais comme tout objectif se doit d’être décomposé en étape, la première de celles-ci serait de mettre en place une gestion optimale des animaux errants en liberté dans notre belle capitale.

Êtes-vous aussi choqués que nous de la prolifération des animaux errants à Djibouti ?

Partagez avec nous votre avis sur la question !!

What do you think?

13 points
Upvote Downvote

Written by Djilover

Amoureux de nos 25030 km2 , toujours à l’affût de l'info du jour et de toutes les beautés dont regorge notre beau pays

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Lancement des play-offs du championnat de basketball de Djibouti.