Des alternatives chouettes aux bars à chicha : 5 adresses pour des sorties originales à Djibouti !

0
311

Qu’elle ait un rôle décoratif ou utilitaire, la chicha s’est imposée comme un incontournable des sorties depuis quelques années. Elle s’invite autant lors des réunions entre amis que les pauses déjeuners, les séances de khat en groupe au mabraze voire même les rendez-vous professionnels. La situation est telle que les établissements qui n’en proposent pas se comptent sur les doigts d’une main.

            Amateurs d’afterwork tranquilles, exempts de fumée, de dîners où vous pourrez savourer l’odeur de votre assiette et non celle de la chicha, Djibstyle Magazine vous propose 5 lieux faits pour vous.

La Villa Camille

Un cadre paradisiaque, un silence réparateur, des effluves cocooning, la Villa est un plaisir pour la vue, l’ouïe et l’odorat. Proposant un large panel de viennoiserie, ce lieu est fait pour la détente et les fins d’après-midi tout en douceur. Vous serez également attiré par les soirées réflexions et les expositions artistiques qu’elle propose.

La Pergola

Voilà un restaurant qui ne laisse pas indifférent autant pour son menu que le cadre. Vous savourerez la nourriture ivoirienne cuite au feu de bois ainsi qu’une soirée piscine idéale en famille ou entre amis. Vous ne serez ainsi pas dérangé par le va-et-vient des chichas tout en appréciant un repas de qualité.

L’Abyssinia

Pour continuer sur les restaurants proposant une carte avec des saveurs de l’étranger, l’Abyssinia est un incontournable de la cuisine éthiopienne. Des prix accessibles, une ambiance et une cuisine familiale, vous pourrez profiter de l’intérieur autant que de la terrasse nouvellement aménagée. Seule l’odeur des épices éthiopiennes vous accompagnera tout au long de la soirée. Mention spéciale au chef pour la qualité de ses repas et son professionnalisme.

Le Melting pot

Voilà sans doute l’un des restaurant les plus atypiques de la capitale. Proposant à la fois une assiette asiatique et locale, le Melting Pot est un régal pour les papilles. A noter le cadre qui n’a rien à envier aux précédents lieux cités, il offre également l’avantage de ne pas présenter de chicha dans sa carte. Mention spéciale pour son service qui est un des meilleurs de la capitale.

Janateyn

Nous terminons cet article par l’incontournable Janateyn. Surnommé « Cadaabkeyn » par ces détracteurs au vu du prix élevé de ses moukbaza, le « Janateyn » se démarque néanmoins pour avoir réussi à fidéliser sa clientèle. Une nourriture délicieuse quoiqu’on en dise ainsi qu’un service rapide permettant de déjeuner assez rapidement. Seul l’odeur du poisson viendra titiller vos narines, ce qui n’est pas négligeable.

Vous l’aurez compris, la chicha n’est pas une fatalité si vous rechercher un cadre de sortie. Son omniprésence est encore combattue dans quelques enseignes. Alors n’hesitez plus à reposer vos narines en nous donnant votre avis sur les différents restaurants cités ! J

Vous connaissez d’autres lieux qui ne proposent pas de chichas ? Dites-le nous en commentaire !!

Commentaires

0 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici